fbpx
Slide bascule

A PROPOS

C’est l’histoire d’une passionnée, d’une collectionneuse, d’une amoureuse des beaux objets. L’histoire d’une amatrice d’Art qui écumait salons, brocantes et galeries à la recherche de l’objet unique. Celui qui lui raconterait la plus belle histoire. Mais avant cela, c’est surtout l’histoire d’une petite fille rêveuse et aventurière qui passait ses vacances scolaires à chiner en cachette dans le grenier poussiéreux de sa grand mère. De toutes ces découvertes est née une passion pour la chine et la décoration.
Après une première vie dans le secteur de la lingerie fine, Sandrine a fait le pari d’un avenir plus créatif. Né du besoin de partager sa culture et son regard sur l’esthétique et le savoir-faire artistique. De partager aussi son admiration pour l’oeuvre, la matière et ceux qui la travaillent.

De l’agence à l'atelier

Designer de formation, Olivia Pellerin est diplômée de l’École nationale supérieure de création industrielle, qu’elle intègre après un an de prépa en art appliqué. Cette formation lui ouvre les portes d’une grande agence de création Parisienne, spécialisée dans l’architecture commerciale (restaurants, hôtels, centres commerciaux).

Si l’univers du retail n’est pas forcément sa première vocation, elle y découvre le management et le travail en équipe. Une facette collective qui correspond parfaitement à son tempérament altruiste et collaboratif. Une partie de sa vie qu’elle nous raconte avec entrain. Mais après dix ans d’agence, la jeune diplômée devenue Directrice de création se pose quelques questions :

« (…) la vie en agence est passionnante et intellectuellement très stimulante, mais on passe ses journées derrière un écran d’ordinateur. J’avais besoin de faire travailler mes mains ».

En 2015, à la naissance son deuxième enfant, Olivia entame ce qu’on peut qualifier de reconversion professionnelle, motivée par un bilan de compétence qui mettra en exergue son besoin de travailler avec ses mains et son lien avec la matière.

Coïncidence (ou pas), elle découvre la céramique au même moment, à l’occasion d’un stage de pastillage à la citée de la céramique. Après deux ans d’intense réflexion et de multiples rencontres avec les professionnels du secteur, elle parvient à dessiner les pourtours de son nouveau projet.

« J’ai souhaité rencontrer un maximum de gens pour échanger avec eux, et c’est à partir de là que j’ai compris ce que moi je pouvais apporter dans ce milieu ».

Designer artisanal

Grâce à ce plaisir retrouvé de faire naître des objets de ses mains et non plus seulement de sa tête, cette Toulousaine d’origine s’épanouie aujourd’hui dans la création et la fabrication d’objets sensibles et singuliers. Des pièces, intimes et uniques qui répondent à des commandes sur-mesure. En liant ses compétences de designer à sa sensibilité personnelle, Olivia Pellerin a su développer son univers créatif en même temps que sa maîtrise technique.

« La céramique, c’est entre la cuisine et la chimie, il y a beaucoup de recherche et de travail avant de trouver sa propre signature. »

Une signature qu’elle retranscrit également par des collaborations internationales, à travers des projets d’échange avec l’artisanat Marocain et Malgache. L’objectif de ces réalisations : réinterpréter une forme locale, en la modernisant et en sortant des décors classiques et traditionnels de la pièce.

Des programmes de valorisation du savoir-faire qui correspondent aux valeurs de partage et de transmission qui lui sont chères.

Le travail des sens

Stimulée par le travail de la matière, le sensoriel favorise l’expression créative de cette céramiste :

« Mettre les mains dans la terre humide est une activité extrêmement sensuelle, c’est une histoire de sensation, de contact (…) le travail des sens est très important, j’aime les ateliers, les outils, les odeurs… »

Une approche sensorielle qu’elle approfondi en collaborant avec des chefs ou des grands pâtissiers. Une nouvelle génération de cuisiniers qui ont une vision plus globale de leur travail, allant au-delà de la seule approche gustative.

« (…) Il y a un vrai lien entre le contenant et le contenu. Ce qui m’intéresse c’est de développer avec eux des pièces uniques, qui sublimeront autant les produits que leur savoir-faire ».

Et la céramiste d’ajouter :

« J’ai le sentiment qu’il y a énormément de points communs entre la gastronomie et la céramique : une partie du champ lexical (biscuit), mais aussi la cuisson, la précision, la minutie ou la patience. Ce sont deux savoir-faire qui se rejoignent ».

Olivia nous confie (avec une gourmandise non dissimulée) visiter très régulièrement les restaurants ou les pâtisseries, pour goûter et échanger avec les chefs sur la façon de valoriser les saveurs, les couleurs et les textures. On retrouve dans cette approche l’esprit et la méthode du designer qui conditionnent le travail de l’artisan céramiste.

Introspection créative

Le résultat est captivant : une production de pièces uniques (ou micro-séries), modelées et illustrées à la main, dans un style net et épuré. Une collection harmonieuse produite au gré des saisons et des rencontres.

Même si elle reconnait ne pas avoir la main verte, on retrouve dans le travail d’Olivia Pellerin beaucoup de notes botaniques. Influencée par la nature et l’environnement qui l’entoure, elle est particulièrement sensible au monde végétal ; souvenirs lointains de ballades en montagne dans les traces paternelles « mon papa est naturaliste et ornithologue, je pense que ça a laissé des traces dans ma mémoire et dans mon inconscient ».

On retrouve chez Olivia Pellerin cette part d’insouciance, peut-être enfantine en tout cas très touchante.  À découvrir !

Laisser un commentaire