fbpx
Slide bascule

A PROPOS

C’est l’histoire d’une passionnée, d’une collectionneuse, d’une amoureuse des beaux objets. L’histoire d’une amatrice d’Art qui écumait salons, brocantes et galeries à la recherche de l’objet unique. Celui qui lui raconterait la plus belle histoire. Mais avant cela, c’est surtout l’histoire d’une petite fille rêveuse et aventurière qui passait ses vacances scolaires à chiner en cachette dans le grenier poussiéreux de sa grand mère. De toutes ces découvertes est née une passion pour la chine et la décoration.
Après une première vie dans le secteur de la lingerie fine, Sandrine a fait le pari d’un avenir plus créatif. Né du besoin de partager sa culture et son regard sur l’esthétique et le savoir-faire artistique. De partager aussi son admiration pour l’oeuvre, la matière et ceux qui la travaillent.

Notre première rencontre

Hall 5A, Secteur CRAFT – métiers d’Art

Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte

J’y serai du 18 et au 22 janvier prochain. Je vous y attendrai. Ce sera le premier Salon MAISON&OBJET de notre histoire.

Surtout notre première rencontre « en vrai ». Une première fois pour moi. Une nouvelle première fois pour Sandrine Déjardin. Elle m’a imaginé, a été tenace et innovante. La française par excellence, paraît-il !

Pari réussi !

Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, je fêtais mes 2 mois.
J’avais déjà beaucoup à dire, à montrer et à raconter. Et déjà des récompenses : j’ai officiellement reçu le très convoité label French Tech Paris. Nouveau gage de qualité ! Si jeune et déjà trois fois récompensé…
Et depuis, je m’épaissis encore. Léa aussi sera là, l’équipe s’agrandit.

Je suis une plateforme digitale au service des amoureux de la matière et des savoir-faire. C’est mon paradoxe, mon mélange des genres. Ca tombe bien, « le style français s’est toujours amusé des paradoxes », dit-on. Le salon MAISON&OBJET, version janvier 2019, s’est choisi ce refrain. Et je crois bien qu’il pourrait bien être le mien.

Surprenant, audacieux, singulier et fascinant, c’est tout moi !

Ce « je ne sais quoi » qui fait le style français, c’est encore moi. Sandrine m’a pensé comme un lieu connecté de rencontres, d’échanges et de partage entre passionnés d’art. Nous serons enchantés de vous rencontrer. Venez.

Avant Noël déjà, j’ai compté les jours.

Dans mon « calendrier de l’avent », je vous racontais un peu de moi. Avec Facebook, on a joué à l’album de photos de famille. Je voulais vous les présenter, mes talents, artisans d’art, designers et créateurs. Un nouveau, chaque jour. Parce que chacun, à sa manière, détourne ou revisite la matière.
Sandrine les découvre et ensemble, on raconte des histoires. Celle de la matière, de l’objet détourné ou de la lumière. Et puis leurs histoires aussi, ce qu’ils aiment et ce qu’ils font de ce qu’ils aiment.
Et moi, j’aime leur passion, elle les rend fascinants. Ils honorent les savoir-faire et les protègent.
A moi ensuite de les exposer. Proprement et complètement : chaque nouvelle publication est comme un vernissage, les mots et les images en plus. Vous raconter leurs envies et leurs vies et vous montrer leurs ateliers aussi, comme si vous y étiez entrer. C’était le pari de Sandrine.

Ma première « nouvelle vague »

Ce seront mes premiers pas au salon. La famille ne sera pas complète, mais elles seront là :

A son stand i61, Véronique Darcon Cazes vous parlera méditation, totems et sens. De la mosaïque traditionnelle, elle tire les techniques. De ses virées, elle rapporte toutes les matières minérales qu’elle aime : ardoise, galets, marbre, verre ou galuchat. Partout, elle cueille et dans son atelier, elle compose. Comme sa vie, « faite de petits et grands morceaux ».

Au stand l90, une « couturière du minéral » vous attendra. Marie Juge mixe le raku, technique ancestrale japonaise, et l’univers textile. Elle transforme la terre en dentelle.
Puisque désormais le salon vous le permet, un conseil : prenez RDV avec Marie. Demandez-lui de vous raconter sa traversée de l’Atlantique à la voile ou son expérience dans le monde de la Haute parfumerie. Aujourd’hui, son équilibre, c’est la terre, l’eau et le feu.

Natalie Sanzache sera sur le salon aussi. Elle sculpte la lumière. En plâtre et béton, le résultat est fragile, poétique, incroyablement vivant. Stand J61, vous serez fascinés par les jeux d’ombre et de matière. C’est une promesse.

Le salon expose « l’exception française ». Nous y serons, Véronique, Marie, Natalie, Sandrine, Léa et moi.

Alors osons… En 2019, MAISON&OBJET expose Corner Art !

Un commentaire sur “Salon MAISON&OBJET

  • Edith NICOT19 janvier 2019 à 16 h 51 min

    Bonjour et merci pour votre enthousiasme et la qualité de votre regard…
    Bien cordialement
    Edith Nicot
    Plasticienne du Papier.

Laisser un commentaire