fbpx
Slide bascule

A PROPOS

C’est l’histoire d’une passionnée, d’une collectionneuse, d’une amoureuse des beaux objets. L’histoire d’une amatrice d’Art qui écumait salons, brocantes et galeries à la recherche de l’objet unique. Celui qui lui raconterait la plus belle histoire. Mais avant cela, c’est surtout l’histoire d’une petite fille rêveuse et aventurière qui passait ses vacances scolaires à chiner en cachette dans le grenier poussiéreux de sa grand mère. De toutes ces découvertes est née une passion pour la chine et la décoration.
Après une première vie dans le secteur de la lingerie fine, Sandrine a fait le pari d’un avenir plus créatif. Né du besoin de partager sa culture et son regard sur l’esthétique et le savoir-faire artistique. De partager aussi son admiration pour l’oeuvre, la matière et ceux qui la travaillent.

Et si la chaleur venait de l'extérieur ?

Vous cherchez un abri, un foyer, une cachette, un cocon, un nid douillet, une tanière même…
Peu importe, pourvu qu’il y fasse chaud.
Trouvé ! Rentrez chez vous !
En pleine traversée de l’hiver naturellement piquant, Corner Art travaille à la température ressentie dans votre intérieur.
Démonstration avec les artistes capables de faire entrer chez vous de la chaleur brute.

Quel est le point commun entre les mains d’amoureux et les joues du comédien juste avant la scène ?

L’émotion.

Avant même d’être une donnée chiffrée, mesurable en degrés, la température est une sensation. Lorsque le scientifique explique la chaleur par un « transfert thermique entre le corps humain et son environnement », Corner Art parle de ressenti.

Certaines pièces uniques renferment les techniques et savoir-faire de leurs auteurs. Et là, la chaleur de l’atelier entre chez vous.

Leur audace dégourdit nos doigts et leurs gestes et savoir-faire ravivent nos envies grelottantes. Qu’ils travaillent la plume, le bois, le béton, le tissu, les matières ou les couleurs, les artisans protègent leurs matières premières. C’est cette impulsion-là qui irradie chez vous.

Matières vivantes et lumières vivifiantes

Pour une hibernation idéale, nichons-nous et dansons. Comme Swan. Cette création en métal et duvet blanc d’oie saura nous consoler du froid.

La structure voluptueuse sort de l’atelier Plumavera de Béatrice Bost-Le Mouël. La plumassière pourrait bien instiller chez nous bien plus que ce que vous imaginez. Dans sa « Cage de lumière », elle convoque la luminosité intime et la force du mouvement. Les plumes d’oie, de dinde ou de coq jouent avec la lumière. C’est cette danse qui scintille, ces effets qui pétillent. Les bûches sont là. L’une des créations de Béatrice en est la preuve, son nom : Icare…

La plume comme le béton

Oui ! Natalie Sanzache, virtuose, sait faire. Elle enchante le plâtre et le béton. Avec eux, elle sculpte la lumière. Ses géodes et ses œufs ont l’énergie d’une boule de feu. Les jeux d’ombre et de texture fascinent et embrasent notre intérieur. Ce qu’elle écrit dans son atelier, c’est de la poésie muette. Et lorsqu’elle est projetée sur le mur, la table ou le plafond, ce sont – comme à la fonte des neiges – des secrets racontés.

Le sien, c’est le don de métamorphoser. Le béton se mue en terre crue et le grillage en dentelle.

Le bois, chaleureux par excellence

A force de le toucher, Matthieu Sandère tout entier a dû s’en imprégner. A son tour ensuite de transmettre sa flamme à ses créations. Un exemple ? Les nervures de ses noix de Sapacuja laissent la lumière se faufiler et diffusent même peut-être un peu de la chaleur amazonienne. Les feuilles de palmier Pambil, montées en lustre notamment, elles aussi réveillent l’atmosphère hivernale. Elles nous emmènent là où le soleil les a séchées avant que Matthieu et Geneviève ne les façonnent.

Matthieu dit « Avec le bois, on peut tout faire », ajoutons que le bois lui-même peut tout faire.

Et puisque l’artisan-designer associe au réconfort de la nature celui de la lumière, l’effet est double. Et la température monte encore.

Couleurs enflammées

Protégée par les talents qui la travaillent, la Nature entre chez nous et c’est nous qu’elle enveloppe. La chaleur vient de là. Et aussi des teintes choisies.

On les dit « chaudes », elles nous consolent des piqures du froid. Et celles avec lesquelles Mlle Fraise compose pétillent.

Ses pièces chinées, souvent un peu passées, nous réveillent. Parce que Mlle Fraise les anime de ses matières, ses couleurs et son précieux « petit plus », la feuille d’or ou de cuivre.

Voir. Puis toucher.

La chaleur vient aussi du bout des doigts. Avec une même démarche éthique, Mlle Fraise et Jeanne Julien, insistent sur les textures et récupèrent des tissus d’ameublement et des échantillons de tapissier.

Dans la matériauthèque, beaucoup de velours. Associé aux couleurs vives, sa texture fait des pièces uniques de Jeanne des remparts. Et comme la chaleur est contagieuse, les deux stylistes designer pourront même ensemble réchauffer votre intérieur.

Rentrez chez vous, voilà de quoi raviver le foyer et éviter les artifices.

Le soleil en hiver est fait de bois, de plumes, de béton ou de velours.

Laisser un commentaire